The Arthur Conan Doyle EncyclopediaThe Arthur Conan Doyle EncyclopediaThe Arthur Conan Doyle Encyclopedia
22 May 1859, Edinburgh M.D., Kt, D.L., LL.D., Sportsman, Writer, Poet, Politician, Justicer, Spiritualist Crowborough, 7 July 1930

The Dying Detective (TV episode 1994)

From The Arthur Conan Doyle Encyclopedia

Jump to: navigation, search
<< S06E01 The Three Gables S06E03 The Golden-Pince Nez >>


The Dying Detective

The Dying Detective (Le Détective agonisant) est le 37e épisode de la série Granada et le 2e épisode de la saison 6 : Les Mémoires de Sherlock Holmes, diffusé le 14 mars 1994 sur ITV. 51 min.

Le Détective agonisant, nouvelle captivante et teintée d'humour mais dont l'intrigue, essentiellement constituée de la comédie jouée par Holmes à Watson puis à Culverton Smith, se déroule presque uniquement dans la chambre du détective, ne pouvait guère être reprise telle quelle. T. R. Bowen l'a enrichie et diversifiée en imaginant les circonstances et les événements qui ont entraîné ceux qu'évoque Conan Doyle dans son récit. Dans l'adaptation, Smith exploite savamment l'espoir qu'a son cousin Savage d'atteindre, grâce à l'opium, les sommets de la création poétique, pour l'attirer dans un piège fatal. Il s'ensuit une série de scènes spectaculaires et intensément dramatiques retraçant le brutal effondrement du malheureux jeune homme, son départ précipité pour l'hôpital et sa mort atroce. Puis Holmes frappe Smith d'anathème dans une apostrophe jupitérienne et tonnante, pour lui inspirer la résolution de l'éliminer et pouvoir le piéger à son tour. Bowen a pourvu Savage d'une épouse, Adelaïde, interprétée avec une sensibilité frémissante par Susannah Harker et dont les malheurs donnent lieu à des scènes émouvantes. Incarné par Jonathan Hyde, Smith n'a plus rien de hideux ni de ridicule. Grand, élégant, doué d'une belle voix grave, c'est un ennemi digne de Holmes et dont le machiavélisme ainsi que la cruauté glaciale font frémir. Dès que le scénario rejoint le début de la nouvelle, le film la suit fidèlement. Watson est enthousiasmant d'esprit chevaleresque, d'énergie et d'abnégation. Brett exécute un grand numéro dans le rôle tragi-comique d'un Holmes feignant les affres de l'agonie et qui alternativement gémit, explose rageusement et divague avec une loufoquerie réjouissante. La résurrection de Holmes est un formidable coup de théâtre superbement joué et filmé et les apparitions de Mrs Hudson sont un vrai plaisir. A la fois adaptation et pastiche, cet épisode combine avec bonheur fidélité au récit original et invention.



Photos


Cast



Plot summary (spoiler)

Adelaïde Savage vient confier à Holmes l'angoisse que lui inspire l'influence néfaste exercée sur son mari par son cousin Culverton Smith. Savage, jeune banquier rêvant de devenir poète, s'imagine que l'opium favorisera son inspiration et Smith encourage cette illusion dangereuse. Le soir même de sa visite à la fumerie vers laquelle Smith a guidé son choix, Savage est foudroyé par un malaise. Il meurt peu après et Smith, expert en maladies tropicales, explique au détective qu'il a succombé à une fièvre contractée dans le quartier cosmopolite de la fumerie. Mais Holmes soupçonne Smith d'être coupable de la mort du jeune homme. En effet, ce brillant biologiste amateur ulcéré d'être méconnu par le milieu scientifique, convoite manifestement la fortune de son cousin dont il est l'héritier. D'ailleurs, sitôt Savage décédé, il prend possession de ses biens et jette sa famille à la rue. Holmes lui signifie alors sa résolution de rendre publique sa conduite suspecte. Peu après que le détective ait reçu en cadeau une boîte de cigares, Mrs Hudson, affolée, court appeler Watson à son chevet. Mais Holmes, apparemment à l'article de la mort, refuse ses soins et le conjure d'aller chercher Culverton Smith, seul capable de le sauver. Sitôt Watson revenu, son ami lui ordonne de se cacher. Bientôt, Smith fait son entrée. Ravi de voir Holmes à l'agonie, il lui révèle qu'il a tué Savage, hébété par l'opium, en posant sur son cou un moustique infecté et l'a contaminé ensuite lui aussi au moyen de la boîte de cigares qu'il lui a expédiée. Puis, exauçant un ultime souhait de l'agonisant, Smith règle plus fort l'éclairage. Alors le faux mourant ressuscite et lui annonce l'arrivée imminente de la police, alertée par ce signal. Watson ayant été témoin des aveux de Smith, la condamnation du diabolique biologiste est certaine.



  • Copyright et remerciements : Textes de Monique Claisse. Photos : Sarah Fava, Granada.

© arthur-conan-doyle.com