The Arthur Conan Doyle EncyclopediaThe Arthur Conan Doyle EncyclopediaThe Arthur Conan Doyle Encyclopedia
22 May 1859, Edinburgh M.D., Kt, D.L., LL.D., Sportsman, Writer, Poet, Politician, Justicer, Spiritualist Crowborough, 7 July 1930

The Illustrious Client (TV episode 1991)

From The Arthur Conan Doyle Encyclopedia

Jump to: navigation, search
<< S05E04 The Boscombe Valley Mystery S05E06 The Creeping Man >>


The Illustrious Client

The Illustrious Client (L'Illustre client) est le 31e épisode de la série Granada et le 5e épisode de la saison 5 : Les Archives de Sherlock Holmes, diffusé le 21 mars 1991 sur ITV. 52 min.

L'Illustre Client est un épisode superbe. Certes, l'histoire ne comporte aucune véritable enquête. Holmes se montre imprudent en réagissant avec désinvolture aux menaces de mort de Gruner et en envoyant Watson opérer chez lui une diversion périlleuse. Quant à ses tentatives de dissuader Gruner et Violet de s'épouser, elles ne pouvaient qu'échouer. Sa seule initiative réellement efficace est de s'adjoindre Kitty Winter : elle lui sauve la vie et lui permet de prendre possession du journal de Gruner, preuve incontestable de sa perfidie. Mais l'épisode n'en est pas moins fascinant, car le jeu des acteurs, le scénario et la mise en scène rehaussent encore les personnages pleins de relief de Conan Doyle. Anthony Valentine, s'il n'a pas la beauté exceptionnelle du personnage original, en traduit magnifiquement la perversité maligne. Kim Thomson incarne une Kitty gracile, émouvante mais indomptable, tandis que la prestance, la belle voix mâle de Brett et le regard magnétique de ses yeux clairs rendent Holmes si imposant qu'on oublie son inefficacité relative. Les dialogues percutants et la présence des acteurs font des confrontations de Holmes avec Gruner et Violet des morceaux de bravoure. Les scènes où le Baron enjôle sa victime ou feuillette avec délectation son catalogue libertin, ajoutées par Chapman, et sa reconstruction du passé de Kitty, laissé dans le flou par le romancier, complètent avantageusement l'intrigue. Mais le coup de génie est l'introduction dans l'accompagnement musical de passages du Don Giovanni de Mozart, qui fournissent à l'histoire un profond et grandiose arrière-plan. Le dénouement est d'une force tragique remarquable, surtout dans la version originale où les cris déchirants d'Anthony Valentine semblent ceux mêmes de Don Juan entraîné aux enfers. Enfin, la chaleur humaine émanant du trio de Baker Street forme un réconfortant contrepoint à l'âpreté de ce sombre drame, adapté, filmé et joué avec un rare talent.



Photos


Cast



Plot summary (spoiler)

Sir Damery, mandataire d'un « illustre client » anonyme, confie à Sherlock Holmes une mission inusitée: dissuader Violet Merville d'épouser le Baron Gruner, une crapule raffinée mais éminemment dangereuse qui collectionne les femmes et les porcelaines. Malheureusement, Gruner a totalement envoûté la jeune fille. Holmes demande donc à son informateur, Porky, de dénicher dans les bas-fonds londoniens un témoin des méfaits encore secrets du Baron. Puis il tente de convaincre Gruner d'abandonner toute prétention sur Violet, mais le Baron, estimant avoir tous les atouts dans son jeu, refuse avec une tranquille assurance. Cependant, Johnson a découvert le témoin souhaité, Kitty Winter. Ancienne maîtresse de Gruner, qui a détruit sa vie, elle se dit prête à tout pour perdre le Baron et accepte d'accompagner Holmes chez Miss Merville afin de la détourner d'un mariage qui pourrait lui coûter la vie. Mais rien n'ébranle Violet, pas même la vue des terribles cicatrices de Kitty, jadis vitriolée par Gruner. Toutefois, lorsque Kitty révèle à Holmes l'existence du journal libertin où Gruner consigne ses conquêtes, il retrouve l'espoir de parvenir à détromper Violet. Mais il est agressé et laissé pour mort par les mercenaires du Baron. Moins atteint qu'il ne semble, Holmes contre attaque bientôt. Il demande à Watson de s'initier d'urgence à la porcelaine chinoise et de se présenter sous un faux nom chez Gruner pour lui proposer d'acheter une pièce rarissime, prêtée par l'illustre client. Mais le Baron, ayant démasqué Watson, sort son revolver, puis, entendant un bruit de vitre brisée, accourt et découvre Holmes, venu s'emparer du fameux journal. Le Baron, triomphant, s'apprête à tirer, quand Kitty surgit et lui jette au visage une fiole de vitriol. Holmes est sauvé, Kitty vengée et le journal cynique de Gruner pourra enfin dessiller les yeux de Violet.



  • Copyright et remerciements : Textes de Monique Claisse. Photos : Sarah Fava, Granada.

© arthur-conan-doyle.com