The Arthur Conan Doyle EncyclopediaThe Arthur Conan Doyle EncyclopediaThe Arthur Conan Doyle Encyclopedia
22 May 1859, Edinburgh M.D., Kt, D.L., LL.D., Sportsman, Writer, Poet, Politician, Justicer, Spiritualist Crowborough, 7 July 1930

The New Nuctemeron, The Twelve Hours of Apollonius of Tyana

From The Arthur Conan Doyle Encyclopedia

Jump to: navigation, search
Manuscript of the introduction (1930)

The New Nuctemeron is an esoteric book written by Marjorie Livingstone including an introduction written by Arthur Conan Doyle.

The introduction was also published in french (see below) in the magazine L'Astrosophie (vol. 3 No. 5, 21 may 1931).



Introduction (english version)

This remarkable script purports to be produced under the direct inspiration of Apollonius of Tyana. Apollonius was almost a contemporary of Christ, though according to his biographer Philostratus he lived to be more than hundred years old, dying in the reign of Nerva. He had the reputation of being the greatest philosopher and thaumaturgist of his age. That being so, one would imagine that the difference would be clear if an English lady, perfectly ignorant of philosophy or of Apollonius, were to take his place, especially as her script is written off without pause or emendation. I venture to say that there is no such difference, and that this contribution to human knowledge is in all ways worthy of one of the greatest minds that ever functioned upon earth. Of course, it would be easy to pick a sentence here or a sentence there which would make such criticism seem exaggerated, but I am alluding to the massive general effect of the book — an effect so lofty that it would take a considerable contemporary brain to appreciate it fully. Yet Apollonius is conscious that it falls short of his true knowledge, and he says, "I cannot pour the eternal wisdom of the Cosmos into a vessel of flesh and blood, but, as I am enabled, thus I do."

The book can, I think, stand or fall on its own internal evidence of authorship. We may fairly ask, "If it is impossible that this scribe really wrote it, then who did?" Vague talk of the subconscious self will not help us. There is the document. Does it correspond with the alleged author, or is it the unaided work of an English lady ?

There is, I am told, some extraneous corroboration, messages received independently through other mediums. But the book itself is its own best proof of a high external inspiration.

Arthur Conan Doyle



Introduction (french version)

On prétend que cette remarquable transcription a été produite sous l'inspiration directe d'Apollonius de Tyane.

Apollonius était presque contemporain du Christ et Philostrate qui écrivit la biographie de son Maître, nous assure qu'Apollonius vécut plus que son temps et mourut sons le règne de l'Empereur Nerva.

Il avait la réputation d'être de beaucoup le plus grand philosophe et thaumaturge de son temps. Dans ces conditions, on peut bien imaginer quelle différence de présentation il y aurait, si une dame anglaise, parfaitement ignorante d'Apollonius, essayait de se présenter sous son nom surtout dans une transcription écrite d'un seul jet et sans pose ou corrections.

J'ose dire que cette différence ne se fait pas sentir et que cette contribution à la connaissance humaine est, de toutes façons, digne d'une des plus grandes mentalités que notre Terre ait jamais connues.

Naturellement, il serait facile de trouver çà et là une phrase ou quelques mots qui pourraient donner l'impression que cette louange est exagérée, mais je m'en réfère à l'effet général produit par ce livre, effet tellement noble et élevé, que même pour l'apprécier vraiment, il faut une perception très profonde et très éclairée de nos contemporains.

Apollonius dit qu'il n'a pas pu réussir à expliquer la plénitude de ses connaissances dans ce livre : « Je ne peux verser la sagesse éternelle du Cosmos par l'intermédiaire d'un être humain encore vivant, mais dans la mesure du possible, je le fais. »

Selon mon idée, ce livre peut être jugé strictement sur l'évidence intrinsèque de son authenticité ; nous pouvons nous demander en toute franchise : « S'il est vraiment impossible que ce transcripteur ait écrit ce livre, qui donc l'a écrit ? »

Des paroles vagues du subconscient ne nous aideront pas. Le document est là. Est-il écrit sous la dictée d'Apollonius de Tyane ou peut-il être considéré comme l'oeuvre normale d'une dame anglaise qui n'a reçu aucune instruction spéciale ?

On m'a informé qu'il y a d'autres corroborations et que d'autres messages ont été reçus par l'intermédiaire de différents médiums, mais pour moi, le livre lui-même est la meilleure preuve possible d'une belle et haute inspiration extérieure.

Arthur CONAN DOYLE





© arthur-conan-doyle.com