The Arthur Conan Doyle EncyclopediaThe Arthur Conan Doyle EncyclopediaThe Arthur Conan Doyle Encyclopedia
22 May 1859, Edinburgh M.D., Kt, D.L., LL.D., Sportsman, Writer, Poet, Politician, Justicer, Spiritualist Crowborough, 7 July 1930

The Problem of Thor Bridge (TV episode 1991)

From The Arthur Conan Doyle Encyclopedia

Jump to: navigation, search
<< S05E01 The Disappearance of Lady Frances Carfax S05E03 Shoscombe Old Place >>


The Problem of Thor Bridge

The Problem of Thor Bridge (L'Énigme du Pont de Thor) est le 28e épisode de la série Granada et le 2e épisode de la saison 5 : Les Archives de Sherlock Holmes, diffusé le 28 février 1991 sur ITV. 48 min.

L'intrigue du Problème de Thor Bridge, particulièrement bien construite, maintient en permanence un suspense prenant. La culpabilité de Grace Dunbar est d'abord présentée comme si évidente que l'on se demande comment diable Holmes pourra l'innocenter. D'autant qu'un compte à rebours angoissant a déjà commencé, le procès de la jeune fille devant se tenir deux jours après... Les surprises ne manquent pas. Ainsi, la péripétie ajoutée par Jeremy Paul dans son scénario globalement très fidèle à Conan Doyle, a le double mérite de donner à Watson un rôle décisif et d'occasionner un rebondissement spectaculaire. Holmes semblant à bout de ressources, Watson lui propose sa solution au problème de la mort de Maria Gibson : son mari l'a tuée et a caché le pistolet dans la chambre de Grace pour l'incriminer. Le jeu saisissant de Brett nous incite à croire que Holmes adhère aux idées de Watson et est écrasé par la honte de ne les avoir pas eues lui-même. Jusqu'au moment où, reconstituant le crime, il révèle qu'en réalité, c'est Maria qui a commis les actions imputées par Watson à Gibson. L'adaptation donne aux personnages secondaires plus de relief encore que la nouvelle. Holmes et l'homme d'affaires Gibson, incarnation de la force cynique et brutale, se livrent un duel implacable. Aux rugissements de son adversaire écumant de rage, Holmes, olympien, oppose une tranquille ironie et sa lucidité, aussi imperturbable que son courage, triomphera de la résistance du magnat. Maria Gibson ne se réduit plus au stéréotype de la femme des tropiques. Des images magnifiques nous la montrent errant dans son parc luxuriant, ignorée par ses enfants, rejetée par son mari, et rendent sensible sa détresse. Mais on sourit lorsque par exemple Holmes et Watson, en carriole, croisent l'arrogant Gibson dans sa superbe auto. Et quel meilleur atout que l'humour ?



Photos


Cast



Plot summary (spoiler)

Holmes a reçu une lettre du richissime Neil Gibson, qui le conjure d'innocenter Grace Dunbar, gouvernante de ses enfants, du meurtre de son épouse brésilienne Maria. Lorsque Gibson se présente, il offre à Holmes un pont d'or mais quitte Baker Street furieux quand ce dernier exige de connaître ses relations véritables avec l'accusée. Holmes et Watson visitent alors Grace en prison, mais Gibson survient et les fait expulser. Plus tard, probablement chapitré par Miss Dunbar, il consent à recevoir le détective. Sur le chemin de Thor, Holmes examine avec le sergent Coventry le pont où Maria a été découverte une balle dans la tête et remarque qu'un éclat de pierre a été arraché à la balustrade. Gibson avoue au détective que, son épouse étant devenue pour lui une étrangère, il s'est passionnément épris de Grace, et il l'autorise à la rencontrer de nouveau en prison. La gouvernante révèle à Holmes que Maria, dévorée de jalousie, ayant obtenu d'elle un rendez-vous au Pont de Thor, l'a accueillie par un torrent d'insultes qui l'a fait fuir. Voyant Holmes découragé, Watson lui propose sa version des faits : Gibson a supprimé son encombrante épouse puis dissimulé le revolver chez Grace pour se venger de son refus de lui appartenir. Holmes, soudain plein d'optimisme, entraîne Coventry et Watson au Pont de Thor. Là, il démontre, en reconstituant avec minutie les actions de Maria, qu'elle s'est tiré une balle au moyen d'un pistolet relié à une corde au bout de laquelle était attachée une pierre. Le coup parti, l'arme a été entraînée dans le lac, endommageant au passage la balustrade. Ayant pris soin au préalable de placer le second pistolet de la paire dans la commode de sa rivale pour mieux l'incriminer, Maria avait maquillé son suicide en meurtre.



  • Copyright et remerciements : Textes de Monique Claisse. Photos : Sarah Fava, Granada.

© arthur-conan-doyle.com