The Arthur Conan Doyle EncyclopediaThe Arthur Conan Doyle EncyclopediaThe Arthur Conan Doyle Encyclopedia
22 May 1859, Edinburgh M.D., Kt, D.L., LL.D., Sportsman, Writer, Poet, Politician, Justicer, Spiritualist Crowborough, 7 July 1930

Une fin suspecte

From The Arthur Conan Doyle Encyclopedia

Jump to: navigation, search
Une fin suspecte
(Le Rire, 13 january 1912, p. 10)
Une fin suspecte
(Le Journal Amusant, 3 december 1921, p. 10)

Une fin suspecte (A Suspicious End) is a French Sherlock Holmes pastiche written by Roland Dorgelès (also as Roland Catenoy) first published in Le Rire (No. 467) on 13 january 1912.



Editions

  • in Le Rire No. 467 (13 january 1912 [FR]) signed Roland Catenoy
  • in Le Journal Amusant No. 134 (3 december 1921 [FR]) signed Roland Dorgelès


Une fin suspecte

- Certes, c'est une étrange histoire, fit M. Petrus Dumarchey en prenant place sur la chaise que lui indiquait Sherlock Holmès ; une aventure si mystérieuse que je n'ai pas hésité à m'adresser à vous pour vous demander de l'éclaircir.

D'ordinaire, lorsque mon prudent ami, M. Hormoire rentrait chez lui, il prenait la précaution de verrouiller les deux portes de son appartement, puis de placer sur sa table de nuit un pistolet d'ordonnance, et il ne se mettait au lit qu'après avoir regardé Si personne n'était caché dessous.

Or, samedi soir, ayant dîné chez des amis — peut-être avait-il un peu bu — il ne prit aucune de ces précautions et eut le tort de ne pas se coucher aussitôt rentré. Comme il ne savait que faire, il prit dans sa bibliothèque le seul ouvrage qu'elle contenait : un Bottin de l'année 1903, et se plongea dans cette aride lecture.

C'était d'une monotonie vertigineuse et d'une bêtise considérable... Les noms de professions succédaient aux noms de rues, il tombait des bandagistes dans les batteurs d'or, les fumistes suivaient les fruitiers, qui suivaient les ferblantiers : à proprement parler, c'était à vomir.

Aussi, à la 829e page, M. Hormoire fut-il pris de nausées. Il n'en continua pas moins sa lecture. Un violent mal de tête le saisit alors, puis la fièvre le prit et il ressentit enfin des tranchées si douloureuses qu'il dut fermer son Bottin et appeler les voisins à son secours. Malgré les paroles amicales de ceux-ci, il tomba dans le coma, et il ne reprit connaissance que pour succomber dans d'atroces souffrances.

Le détective, vivement intéressé, prenait des notes. M. Petrus Dumarchey poussa alors un profond soupir, puis conclut tristement :

- Cependant, je dois reconnaître avec tous les gens de bonne foi, que mon ami Hormoire avait été imprudent. Pourquoi avait-il, à la suite d'un pari stupide, mangé à son dîner tout un plat de champignons vénéneux ?


Roland Dorgelès aka Roland Catenoy






© arthur-conan-doyle.com